Le diagnostic lecture

Enregistrer au format PDF

SOMMAIRE                
un CONSTAT un DIAGNOSTIC le CTL des RÉALISATIONS des RÉSULTATS

LE DIAGNOSTIC POSÉ COLLECTIVEMENT EN 2015

Un public empêché
Le sud du territoire, où se concentrent l’essentiel des collégiens et 3 écoles primaires, est éloigné de la bibliothèque, qui est dans une petite rue à 15 minutes de marche, et de taille très limitée (71 places dont 17 pour le secteur jeunesse). Les autres médiathèques du 14e sont situées à Denfert-Rochereau et à la Mairie du 14e, des quartiers où ne vont ni nos collégiens, ni les écoliers, ni leurs familles. Aucune librairie n’existe dans le quartier. Seuls deux points presse (1 kiosque et 1 boutique presse) diffusent une forme d’écrit. En 2015, ni les centres socio-culturels, Noguès et Didot, ni le centre d’animation Sangnier, n’ont d’action lecture.

En dehors du cadre scolaire, en 2015, les membres du comité de pilotage du REP Villon s’accordent donc à reconnaître que la lecture est difficile d’accès voire invisible pour les élèves domiciliés autour du Boulevard brune. Le diagnostic posé est donc celui d’un public contraint à un éloignement manifeste de la lecture.

Un projet partagé
À partir de cette situation, le Comité de Pilotage du REP a choisi de retenir comme axes de travail sur tous les temps de l’enfant :
1. Maîtriser la langue française
2. Travailler ensemble

Ces deux axes irriguent dès 2015 toutes les actions du REP et du collège, et ce particulièrement dans le cadre de la mise en œuvre de la réforme (ÉPI « engagement écrit et oral » et « théâtre » sur 2 niveaux de classe), entrée dans le dispositif « collège numérique » dont la Professeure documentaliste, Mme LANOE, est la coordinatrice avec équipement en tablettes de tous les élèves de 6e, actions « un livre, un été », défi BABELIO, actions CESC-parcours citoyen autour de la devise républicaine.

Ces actions s’appuient sur une dynamique de travail inter degré et avec les partenaires du territoire, qui est ancrée dans les habitudes de travail du collège (Conseil Écoles-Collège opérationnel, projets collège-centres socio-culturels et MPAA existants dans le cadre de projets pédagogiques, citoyens et de vie scolaire).

LA RÉFLEXION À L’ÉCHELLE DU TERRITOIRE

Dès novembre 2015, le REP Villon a souhaité engager à l’échelle du territoire un véritable réflexion autour d’un « plan lecture » partagé par tous et donc, aux axes complémentaires :

  • demande d’un dispositif «  écrivain en résidence » avec la médiathèque Aime Césaire en partenariat avec la Cité internationale de la BD d’Angoulême ;
  • organisation d’une « Quinzaine du Livre » sur le territoire avec visibilité des actions de lecture, présence invitée des professionnels du livre (auteur, éditeur, imprimeur, libraire, lycée de l’édition Corvisart), « installations » mettant la lecture et le livre au centre des établissements scolaires et des partenaires associatifs ;
  • équipement informatique et recours à « la machines à lire » (Univ. Descartes – Bruno Germain) ;
  • défi lecture dans un cadre scolaire inter-degré assorti de rencontres-écrivains pour toutes les classes de cm2-6e ;
  • mise en place d’une politique d’achats, concertée au niveau du territoire
  • mise en œuvre d’un accompagnement renforcé et conjoint par la Psy-EN et le médecin scolaire pour les difficultés d’ordre « dys » ou psychologique ;
  • accompagnement des enseignants par des formations d’initiative locale et par la création de supports d’aide à l’analyse des situations rencontrée ;
  • renforcement des PPRE passerelles dans le cadre des EPRE pour un accompagnement orthophonique et de lecture ;
  • déplacement du CDI au cœur du collège, réaménagement du Cdi dans une philosophie tenant compte des réflexions les plus récentes sur les espaces publics de lecture ;
  • drastique augmentation du temps d’ouverture du Cdi, le mercredi après-midi et le samedi matin ;