Comment améliorer la compréhension des textes lus ?

Enregistrer au format PDF

 Préconisation n° 2 : travailler la métacognition

La métacognition est la capacité à réfléchir sur les processus que l’on met en oeuvre pour
comprendre - dans ce cas précis - un texte ou document et à en avoir conscience. La démarche implique que l’on sache “quoi faire” (connaissances déclaratives), que l’on sache
“comment faire” (connaissances procédurales), dans quelles conditions et pour quelle(s)
finalité(s) (connaissances conditionnelles). On peut ajouter à ce processus de métacognition
des processus qui lui sont régulièrement associés : capacité de l’élève à planifier sa lecture,
à la réguler, à la contrôler, voire à l’auto-évaluer. Autant dire qu’un élève maîtrisant parfaitement l’ensemble de ces processus sait lire et comprendre ce qu’il lit.

Un travail sur les procédures mises en oeuvre par autrui (que les réponses soient justes, possibles ou erronées) peut favoriser progressivement la réflexion sur ses propres procédures (R. Goigoux et S. Cèbe). On familiarise aussi les élèves avec une démarche d’interactions entre pairs pour lire et comprendre un texte, un schéma, une carte, etc.

On peut donc poser ce type de question :

  • comment, à ton avis, s’y est pris cet élève pour trouver cette réponse ?
  • penses-tu que la réponse de l’élève X est juste, acceptable ? Pourquoi ?
  • comment expliquer à un élève qui s’est trompé que cette réponse est la bonne ?