Comment améliorer la compréhension des textes lus ?

Enregistrer au format PDF

 Préconisation n° 1 : prioriser

Pour faire progresser tous les élèves, il faut identifier les besoins individuels, clarifier les conditions de mise en oeuvre des activités de lecture, expliciter les objectifs poursuivis et les hiérarchiser :

  • ne pas mettre une activité de lecture en préalable à toute situation d’apprentissage ; il est
    essentiel d’éviter que des difficultés de lecture viennent obérer tous les autres apprentissages ;
  • s’autoriser à limiter l’objectif donné à une tâche (dont le but initial ne sera pas la seule appropriation d’un énoncé, d’un document ou d’un texte écrit) ou à un travail de compréhension en lecture.
  • proposer des activités spécifiques telles que :
    • faire justifier pourquoi un texte est un énoncé de problème ;
    • faire inventer une question pour un énoncé, la question finale ou la question qui prend en compte la globalité du texte ou l’essentiel du document ;
    • demander quelle information manque dans un document ;
    • faire réduire un document en supprimant toutes les informations inutiles ;
    • faire produire des informations supplémentaires pour rendre un texte plus clair (réduire les inférences, c’est-à-dire éclairer les informations sous-tendues dans un texte, mais non explicitées).
  • varier les activités :
    • donner un début de texte et demander d’inventer la suite ; faire alors justifier la relation entre le texte et la suite proposée (reprises de caractéristiques du texte initial, invention de consignes de travail ou de questions sur ce texte) ;
    • proposer différents résumés d’énoncés et les classer du plus juste au moins juste en justifiant le classement choisi ;
    • développer un énoncé ou un texte en l’explicitant, le paraphrasant, le “traduisant” ;
    • résumer le texte ou document en quatre, trois, deux, une phrase(s) ;
    • dessiner la situation représentée.